Fermer l'article

La féerie des automates

Exposition d'automates anciens unique en France. Elle vous invite à découvrir le monde merveilleux des automates. La collection présentée est issue du Musée des Automates de La Rochelle: automates de 1890 à 1950, automates publicitaires ainsi que de grandes scènes animées.

     

Depuis l’Antiquité les hommes se sont toujours efforcés de reproduire et animer leur image. Au temps des pharaons, les prêtres de Thèbes construisirent dans le but d’apporter le faste et le mystère à leurs cérémonies religieuses, une statue qui chantait, parlait et marchait.

Par la suite Héron d’Alexandrie réalisa de nombreux automates en utilisant la compression de l’air et du liquide, dans le but de reconstituer d’importantes scènes.

 

A leur retour en France, les Croisés ont ramené les premiers automates, ce qui donne plus tard idée aux horlogers de faire sonner les heures des beffrois par un grand personnage animé : Jacques Marteau, dit « Jacquemart ».

 

Le 18eme siècle fut celui des « grands créateurs », tel Jacques de Vaucanson, qui porta la technique de l’automate à son plus haut niveau. Sa renommée atteignit l’Europe entière avec des pièces comme « Le Joueur de Flûte Traversière » ou « Le Canard ». L’automate devient à cette époque un véritable phénomène de mode dans les salons.

 

A la fin du 19eme siècle, les automates devinrent plus réalistes et certains constructeurs tels que Lambert, Vichy-Paris, Phalibois, Decamps réalisèrent des prouesses d’imagination.

Ce fut à ce moment là que l’on osa construire pour la saison de Noël, dans les grands magasins, des vitrines animées.